C’est une des principale questions (on sait ça commence à faire beaucoup) que les femmes enceintes se posent. Que faire à la naissance de mon bébé ? Allaitement ou biberon ou les deux ? Qu’est-ce que qui est le mieux pour lui ? Mais la vraie question, c’est qu’est-ce que vous voulez vous.

Prendre la décision

Choisir l’allaitement ou le biberon n’est pas un choix simple et il est souvent influencé par de nombreux facteurs.

Chaque femme a le droit de penser ce qu’elle veut sur l’allaitement. Elle a le droit de trouver cela instinctif et évident comme elle peut aussi se sentir mal à l’aise de le faire. En effet, il ne faut pas oublier que l’allaitement se fait par le sein, que certaines femmes veulent garder intime par pudeur. Vous avez aussi le droit d’avoir l’impression d’être « une vache laitière » ou de laisser votre mari de côté.

Le choix de l’allaitement n’appartient qu’à la femme, parce que oui c’est avant tout son sein à elle ! C’est un choix intime et personnel. Évidemment que papa a le droit de donner (seulement donner) son point de vue mais surtout de vous accompagner et soutenir dans ce choix.

Ne craquez pas en fonction de votre histoire familiale, de la pression de votre entourage, du personnel médical ou encore du travail. Si vous le faites à contrecœur, cela ne se passera pas bien. Vous pouvez décider d’en parler à un psychologue pour lever des barrières et éclairer vos choix si vous en avez besoin.

Mais surtout, suivez vos envies et surtout faites ce choix pour vous et non ni pour les autres ni pour bébé. Ah et on allait oublier, il faut bien y réfléchir avant le jour de l’accouchement pour éviter tout stress.

Les bienfaits de l'allaitement

allaitementÊtre mère, c’est allaiter son enfant, c’est évident. Vous entendrez souvent cette phrase, quelle que soit la décision que vous avez prise. C’est vrai que le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour bébé, puisque vous l’avez naturellement produit.

En effet, le lait maternel a été spécialement conçu par votre corps pour bébé. Il contient tous les nutriments nécessaires à sa bonne croissance. Et chose incroyable, le lait maternel s’adapte et évolue selon l’âge de bébé. En effet, selon la période, il contiendra plus ou moins de nutriments, de lactose, etc. De plus, il contient les anticorps de maman pour protéger bébé des maladies.

Outre les bienfaits nutritifs exceptionnels du lait maternel, l’allaitement offre d’autres avantages. Déjà pas de biberon à nettoyer, et vous savez combien bébé a faim dans la journée. Ensuite, l’allaitement permet un échange fusionnel entre vous et bébé. L’odeur du sein rassure bébé, qui retrouve les mêmes sensations que dans le ventre de sa maman. C’est une expérience corporelle et émotionnelle très forte, qui permet de créer du lien.

L’allaitement permet également à bébé d’être en position active. C’est-à-dire qu’il va devoir chercher le mamelon tout seul, aspirer assez fort pour faire venir le lait et apprendre à réguler le débit de lait et la quantité qu’il a besoin tout seul.

De plus, lors des tétés nocturnes, bébé va caler son rythme sur votre cycle de sommeil léger. Ainsi cela sera plus facile pour vous de vous lever. Il est aussi plus facile de se rendormir après une tété nocturne qu’un biberon.

Allaitement, mise en pratique

L’allaitement commence par la tété d’accueil, c’est la toute première de bébé. Pour certaines femmes, ce pourra aussi être la dernière mais cette tété est très bénéfique pour bébé.

Évidemment, plus l’allaitement dure longtemps plus les bénéfices seront importants. Le mieux étant 6 mois. Pour qu’il se passe bien , faites-vous accompagner. Beaucoup de femmes passent au biberon rapidement après un premier échec.

La bonne alternative entre l’allaitement et nourrir au sein maternel avec la reprise du travail est le tire-lait. Là aussi, il faudra être motivé car cela prend plus de temps et des techniques sont à connaître. Bébé pourra continuer de se nourrir au lait maternel mais dans un biberon ! Plus besoin de maman. De plus, le lait maternel se congèle très bien.

Quand vous devez allaiter des jumeaux (ou plus), vous pouvez choisir d’alterner biberon et tétés. Vous n’êtes pas obligée de leur donner le sein en même temps mais aussi chacun son tour. L’essentiel est qu’ils aient la même quantité des deux laits chacun.

Enfin, pour que le papa participe à l’allaitement, il peut aller chercher bébé dès qu’il a faim et surtout il est conseillé de faire du peau à peau vers 18h. C’est souvent l’heure de la crise de bébé.

Le biberon, aussi bénéfique ?

biberonAujourd’hui, même s’ils ne l’équivaudront jamais, les laits artificiels sont tout aussi bons que le lait maternel. En effet, grâce aux progrès des laboratoires, les laits 1er et 2ème sont très proches du lait maternel en termes de nutriments. Néanmoins, contrairement à ce dernier, ils n’évoluent pas et ne s’adaptent pas tous seuls aux besoins de bébé.

Il y a énormément de choix de laits artificiels qui pourrait vous décourager. C’est pour cela que le mieux est d’en parler à votre pédiatre qui saura vous conseiller au mieux.

Le biberon permet autant de choses que l’allaitement. Premièrement, il permet au papa de jouer un rôle dans l’action de nourrir bébé, qui est quand même un de ses seuls plaisir avec dormir. Il permet de construire une relation d’échange et de partage. Enfin, il permet aussi à maman de reprendre le chemin du travail sereinement.

Il serait faux de penser que le biberon a une connotation moins forte que l’allaitement. Certes, il est moins sensoriel mais il y a toujours la question du regard. Or, rappelez-vous, le regard est essentiel pour les bébés, et c’est d’ailleurs le plus important. Alors dites-vous, que ce soit avec un biberon ou en allaitant, votre regard sera toujours au même niveau. Et votre relation identique.

Une dernière chose, les bébés ont toujours des coliques, allaitement ou biberon. Alors ne culpabilisez pas de ne pas lui avoir donner le sein, cela n’a pas forcément de lien !

Allaitement ou biberon, est-ce définitif ?

Votre choix n’est pas obligé de rester fixe. Vous avez le droit de tenter l’allaitement et de passer au biberon si cela est trop douloureux ou gênant pour vous.

Vous pouvez aussi passer à l’allaitement mixte, en alternant sein et biberon. C’est une des solutions pour faire participer le papa et reprendre aussi le chemin du travail. Vous pouvez vous y mettre dès sa naissance ou après le premier mois. L’important est de garder assez de tétés, au moins 2 ou 3, par jour, pour garantir une bonne lactation (écoulement du lait). Si vous espacez trop les tétés, vous risquez des montées de lait qui peuvent être très douloureuses.

Avant de cous mettre à l’allaitement mixte, assurez-vous que bébé sache bien placer sa langue en tétant, sinon il aura du mal à jongler entre les deux. Il faut également que bébé retrouve le même débit de lait entre le sein et le biberon, qu’il faudra bien choisir. Ce type d’allaitement permet de réduire la fatigue, mais il se prépare et s’accompagne avec votre équipe médicale.

Enfin, quand on vous parlait de choix non fixe, c’est aussi pour vos enfants. En effet, les grossesses ne sont jamais identiques et n’arrivent pas au même moment de votre vie. Vous avez d’autres aspirations ou vus avez grandi. Vous pouvez choisir de faire différemment entre vos enfants. De toutes façons, on les éduque toujours de deux manières. Il ne faut surtout pas culpabiliser d’avoir donné le sein à l’un et pas à l’autre. Cela n’impactera pas votre relation tant que vous avez fait le choix auquel vous teniez vraiment à ce moment-là.

Articles sur le même thème

sport pendant la grossesse

Sport pendant la grossesse : les compatibilités

En cette période particulière, toute notre vie a été quelque peu chamboulée. Vos vacances ont été reportées ou annulées et vous devez garder vos enfants avec vous à la…



Privacy Preference Center